Pôle science


INVENTAIRES ET SUIVIS NATURALISTES

Suivis sur le long terme des populations de Corail rouge

Suivis sur le long terme des populations de Corail rouge

Suivis sur le long terme des populations de Corail rouge au sein de diverses AMPs méditerranéennes

Contact

Justine RICHAUME
justine.richaume@septentrion-env.com

Localisation

Méditerranée occidentale

Calendrier

OBJECTIFS

Nous contribuons au travers de nos actions à alimenter les bases de données et de suivi sur l’espèce en Méditerranée occidentale . Des suivis ont été effectués en 2013 et 2020 dans la réserve marine de Cerbère-Banyuls, et en 2013 et 2019 dans le Parc national des Calanques, dans le cadre du suivi à long terme de la dynamique de population des espèces fixées. L’objectif de ces suivis est d’évaluer l’état de conservation des peuplements de corail rouge (Corallium rubrum) dans ces deux aires marines protégées dans le temps.

DESCRIPTIFS

Le corail rouge, Corallium rubrum (Linné, 1758) est une espèce de corail longévive (>100 ans) dont la majorité des populations se situe entre 10 et 200 m de profondeur en Méditerranée occidentale ainsi qu’en mer Adriatique. L’acidification des océans,les évènements climatiques extrêmes et son exploitation constituent des pressions pour le corail rouge et l’exploitation mettent en péril les populations.
Ces dix dernières années nos travaux sur le corail rouge ont permis de mettre en évidence plusieurs éléments:

▪ Un pas de temps de 5 ans a mis en lumière l’apparition d’une différence significative entre les populations des Zones de Non Prélèvements (ZNP) et les populations hors ZNP du Parc national des Calanques.

▪ Les impacts à l’échelle locale (destruction mécanique) et ceux présumés à venir via le changement global (variations climatiques) soulignent la nécessité de développer des stratégies à la fois pour suivre les évolutions des populations de corail rouge mais aussi pour en comprendre la résilience (Bramanti et al., 2013).

▪ Pour cela, une homogénéisation des protocoles de suivi apparaît être une initiative cohérente pour le suivi et la conservation du corail rouge et plus largement des habitats marins à l’échelle de la Méditerranée (Lorenzo et al., 2011).

▪ L’intégration du corail rouge aux programmes de sciences participatives (CIGESMED, POLARIS) montre l’intérêt des citoyens en faveur de l’espèce et leur sensibilisation face aux enjeux de biodiversité en Méditerranée (Bramanti et al., 2011; Zunino et al., 2019) et représente une méthode de suivis semi-quantitatifs complémentaire intéressante.

▪ La photogrammétrie est une méthode efficace et précise qui peut convenir à ce type de suivis quantitatifs, pour le corail rouge et plus largement pour l’étude des organismes benthiques sessiles (Royer et al., 2018).On peut donc encourager les gestionnaires d’Aires Marines Protégées du bassin méditerranéen à mettre en œuvre des protocoles similaires sur leur territoire.

Biblio récente de l’équipe

Richaume, J., Cheminée, A., Drap, P., Bonhomme, P., Cadene, F., Ferrari, B., … & Bianchimani, O. (2021). 3D Photogrammetry Modeling Highlights Efficient Reserve Effect Apparition After 5 Years and Stillness After 40 for Red Coral (Corallium rubrum) Conservation in French MPAs. Frontiers in Marine Science, 1174.

Partenaires