Pôle science


RESTAURATION EXPÉRIMENTALE

TRANSCOR

TRANSCOR

Étude expérimentale de la Transplantation des Alcyonaires Corallium rubrum et Paramuricea clavata

Contact

Solène BASTHARD-BOGAIN
solene.basthard-bogain@septentrion-env.com

Tristan ESTAQUE
tristan.estaque@septentrion-env.com

Localisation

Parc national des Calanques - Marseille

Calendrier

Mars 2019 à décembre 2021

OBJECTIFS

Le projet TRANSCOR a pour objectif d’explorer les solutions permettant de préserver ou de restaurer les populations de de corail rouge (Corallium rubrum) et de gorgone rouge (Paramuricea clavata) soumises à des perturbations liées au changement global ou aux diverses pressions d’origine anthropiques. Il consiste en une série d’expérimentations de transplantations de corail rouge (C. rubrum) et de gorgone rouge (P. clavata) au sein du Parc national des Calanques.

DESCRIPTIF

TRANSCOR vise à mieux comprendre les capacités d’adaptation de C. rubrum et P. clavata  au contexte de changement global actuel et d’évaluer les modalités éventuelles de restauration de populations endommagées au moyen de la  transplantation de colonies saines. Le protocole s’appuie  sur une série d’expérimentations selon 3 modalités distinctes afin d’étudier la survie de ces espèces (1) suite à une transplantation in situ au sein de l’habitat initial, (2) suite à la modification des conditions de développement par le biais de transplantations croisées (changement de profondeur) ou (3) par le biais d’une transplantation d’un site vers un autre à profondeur constante  (changement du contexte géographique et environnemental).

Afin de procéder à un diagnostic fin de l’état de santé des transplants de P. clavata, une analyse microbiologique des communautés bactériennes associées aux transplants a été intégrée à l’étude. Cette analyse est réalisée tout au long du programme par l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO) et porte sur les communautés bactériennes intervenant dans la formation d’associations stables avec P. clavata et contribuant ainsi à son fonctionnement biologique; cette analyse permet la mise en évidence d’éventuelles modifications du microbiome en lien avec les transplantations à profondeurs croisées et les transplantations inter-sites. Il renseigne ainsi sur l’installation d’éventuels pathogènes pouvant causer des épisodes de mortalités.

Dans le cadre de ce projet de recherche expérimental, 200 transplantations de C. rubrum et 800 transplantations de P. clavata ont été réalisées à partir de colonies saines sur des sites emblématiques situés en cœur du Parc national des Calanques à Marseille. Le suivi des transplants a été réalisé à T0 + 1 mois, T0 + 3 mois, T0 + 6 mois, et T0 + 12 mois. A chaque suivi la présence ou l’absence des transplants ainsi que leur éventuelle nécrose est relevée par observations visuelles. En parallèle un relevé photogrammétrique des transplants est effectué afin d’évaluer la croissance des transplants de C. rubrum et d’en archiver les suivis et la mesure.

Dans l’optique de développer une méthode de transplantation la plus respectueuse possible pour les colonies mères, le suivi de la vitalité de celles-ci est réalisé en parallèle de celui des transplants, et va se poursuivre sur le long terme.

Ce projet, financé dans le cadre de l’appel à projet recherche 2018 piloté par la DIRM (Direction Interrégionale de la Mer), constitue l’une des concrétisation du PAMM (plan d’action pour le milieu marin) Méditerranée déclinant de la DCSMM (Directive-Cadre Stratégie pour le Milieu Marin).

Partenaires financiers

Partenaires techniques