Pôle science


ÉCOLOGIE DE LA CONSERVATION

TREVALI

TREVALI

Étude des habitats récifaux essentiels et de leurs assemblages de juvéniles de poissons téléostéens : fonction de nurserie et connectivité dans un contexte de changement global

Contact

Lucie NUNEZ -
lucie.nunez@septentrion-env.com

Localisation

Polynésie française (Moorea), Mayotte et Philippines.

Calendrier

2023-2026

OBJECTIFS

Ce projet pluriannuel (2023-2026) vise à comprendre et conserver les habitats littoraux insulaires subtropicaux vulnérables au changement global, et pourtant indispensables à nombre d’espèces de téléostéens d’intérêt économique et écologique pour leur rôle de nurserie. Il vient pallier le manque de connaissances sur l’identification et la localisation des habitats essentiels prioritaires en milieu subtropical, et dont la conservation est un axe clef des politiques publiques.

Il répond à 4 objectifs principaux : (1) Identifier les habitats essentiels (nurseries) et leurs assemblages de juvéniles de téléostéens au sein de la mosaïque d’habitats des récifs coralliens et écosystèmes associés (notamment mangroves et herbiers de phanérogames) ; (2) Acquérir des connaissances sur les impacts des facteurs anthropiques (transformation directe ou indirecte des habitats) sur les assemblages de juvéniles et donc la fonction de nurserie de ces habitats essentiels ; (3) Comprendre la connectivité entre habitats nurseries et habitats des adultes (notion de solidarités écologiques); et enfin (4) Localiser ces habitats, quantifier leur disponibilité, estimer leur vulnérabilité, évaluer leur prise en compte par les mesures de gestion actuelles et ainsi conseiller une éventuelle optimisation de celles-ci (exemple : design des zones de protection forte)

La structure 3D offerte par les habitats récifaux offre refuges et nourritures aux juvéniles de poissons © Olivier Bianchimani – Septentrion Environnement

DESCRIPTION

Les habitats nurseries des poissons téléostéens sont aujourd’hui au centre des politiques publiques, car essentiels au renouvellement des populations adultes. Divers travaux réalisés en Méditerranée occidentale ont révélés la diversité d’habitats nurseries utilisés par les juvéniles de téléostéens (Cheminée et al., 2021; Cuadros, 2015; Harmelin-Vivien et al., 1995). Au sein des paysages sous-marins divers habitats (herbiers, roches, etc.) seront donc complémentaires pour répondre aux besoins variés de diverses espèces. Leur localisation littorale les rend particulièrement sensibles aux pressions anthropiques dont notamment l’aménagement des côtes et le changement climatique qui entraîne leur transformation et/ou leur disparition. Plusieurs études s’accordent à dire que cette transformation de l’habitat peut altérer leur fonction de nurseries pour les poissons téléostéens (Cheminée et al., 2017).

Les mêmes enjeux de conservation se posent en milieu subtropical où l’impact du changement global et les relations espèces/habitat n’ont jusqu’à présent été que peu traités par la communauté scientifique (Wilson et al., 2010). Plusieurs habitats emblématiques de ces régions, dont notamment les récifs coralliens et les mangroves, jouent le rôle de nurserie pour nombre de téléostéens tropicaux dont certaines espèces à fort intérêt économique et écologique comme les poissons perroquets ou encore les carangues (Mumby et al., 2004).

Ainsi il apparaît essentiel d’approfondir les connaissances sur le rôle de ces différents habitats dans un objectif de conservation à long terme des écosystèmes marins et de gestion adaptée de ces habitats (Wilson et al., 2010).

Sites d’études


Les zones d’études pressenties suite à différentes discussions avec les partenaires scientifiques et techniques sont : Polynésie française (Moorea et Bora-Bora) Mayotte, Philippines.

Partenaires scientifiques et techniques